• annagrondin

Tenir un "journal des émotions"

Aujourd'hui, j'ai envie de te parler d'écriture et plus précisément d'écriture pour soi, d'écriture qui fait du bien, d'écriture qui soulage 😊.


Voici mon expérience :


Mes débuts


Je suis une adepte de l'écriture depuis petite. J'ai toujours adoré ça. Petite, j'avais l'habitude de tenir un journal intime. J'y racontais mes journées surtout, et parfois mes petits secrets aussi. 🙈


Et puis une fois adolescente, j'ai cessé d'écrire. Je pense que je n'en ressentais pas vraiment le besoin. J'avais peut-être d'autres lieux d'expression : comme la famille, les conversations entre amies. Je faisais aussi partie d'une association de jeunes dans laquelle nous prenions régulièrement le temps de relire notre vie, notre quotidien.


C'est finalement à l'âge adulte que je me suis remise à écrire. Je crois que ça correspond au moment où j'ai commencé à lire des livres de développement personnel. C'est à ce moment là que j'ai arrêté mes études et que je cherchais ma voie. Au travers des livres, j'ai découvert la pratique de la méditation de pleine conscience et de la gratitude avec les livres comme "Le pouvoir du moment présent", "Le secret" ou encore "Miracle Morning". Et cela m'a permis de prendre davantage conscience des pensées qui me passaient par la tête.


Je tiens un "journal de mes émotions" depuis environ 6 ans. Je l'appelle journal des émotions mais en réalité, je ne lui ai jamais donné de nom, à part "cahier"😅 (très original, n'est ce pas ?!). Mais, en préparant cet article, je me suis dit que "journal des émotions" pourrait être approprié car il me sert à écrire ce que je ressens. D'autres l'appelleront journal intime par exemple.


Ce que l'écriture m'apporte


L'écriture me fait beaucoup de bien, notamment dans les moments où je me sens très stressée.


L'avantage de l'écrit, c'est qu'on peut vraiment tout dire, tout écrire. On peut vraiment tout déballer, peu importe ce qu'on dit, peu importe si c'est confus.


Lorsqu'on se confie à quelqu'un, il peut y a avoir des choses que l'on garde pour soi, des mots, des pensées que l'on n'ose pas partager. Ce n'est pas toujours simple de se confier à quelqu'un parce que c'est se mettre à nu entre guillemets. C'est se montrer vulnérable et je pense que ce n'est pas facile à faire. Evidemment avec nos proches, on a, je pense, moins de difficultés à se montrer vulnérable et exprimer nos émotions, mais je pense qu'on ne dit pas forcément les mêmes choses à l'écrit et lorsqu'on se confie à quelqu'un.


Du coup, je pense qu'écrire est déjà une première étape si on ne veut pas trop se confier. C'est une première étape pour se libérer de ses pensées. Et puis on peut en parler ensuite si ça nous fait du bien et qu'on pense trouver du réconfort auprès d'autres personnes. Là encore il faut s'écouter je pense, se faire confiance et aussi se confier à des personnes en qui on a vraiment confiance si on décide de se confier, pour se sentir compris et pas jugé.


Qu'est-ce que j'écris ? Comment j'écris ? 🤗


Dès que je ressens le besoin d'écrire, je prends mon cahier et j'écris tout ce qui me passe par la tête, mes émotions, mes pensées, mes réflexions, mes peurs, mes joies aussi, mes espoirs. J'écris vraiment tout. Je ne m'arrête pas d'écrire tant que tout n'est pas sorti. Et je ne cherche pas à écrire quelque chose de construit. J'écris sans trop réfléchir. Même si c'est complètement décousu.


C'est parfois inconfortable parce que cela oblige à se remémorer des moments difficiles, à ressentir des émotions négatives, parfois. A ce moment-là il m'arrive de me demander si j'ai bien fait d'écrire, parce que je ne me sens pas vraiment soulagée. Mais arrive un moment où je commence à me sentir mieux, bizarrement. Ma réflexion commence à devenir plus positive, plus optimiste. Je vide mon cerveau en quelque sorte. Je me libère de mes émotions et cela fait du bien.


Il y a aussi pleins de fois où, après avoir fermé mon cahier, je sens toujours ce poids à l'intérieur de moi. Mais j'apprends à l'accepter car je sais qu'en écrivant, je ne dois pas chercher à régler mon problème tout de suite ni à me déstresser. En revanche, l'écriture doit me permettre de noter toutes mes pensées sur le papier. C'est une première étape pour se sentir mieux.


Cette première étape me permet de me libérer en quelque sorte de mes pensées et de prendre du recul sur ce que je pense, de ne pas me laisser complètement envahir. Car ce qui est difficile à vivre lorsqu'on est anxieux c'est de se laisser envahir par ses pensées, de se faire des tonnes de scénarios dans sa tête et de ne plus être dans l'instant présent mais complètement ailleurs.


Une fois que j'ai écrit toutes mes pensées, j'ai pour habitude de ne pas forcément relire ce que j'ai écrit. Je n'ai pas forcément envie de me relire. J'ai simplement besoin d'écrire, de fermer mon cahier et de partir faire autre chose. Je pense qu'il faut savoir s'écouter. J'aime bien me fier à mon feeling du moment. 👂


En revanche, j'aime bien relire ce que j'ai écrit il y a quelques semaines/mois. Cela me replonge dans ce que j'ai vécu et ressenti quelques temps auparavant. Parfois c'est encore inconfortable et parfois je suis heureuse de relire tout ça, parce qu'entre temps, j'ai pris du recul et les choses sont différentes.


Personnellement, je n'écris pas dans mon cahier tous les jours. J'écris quand j'en ai besoin mais il est recommandé d'écrire au moins 15 minutes par jour tous les jours.


Les bienfaits de l'écriture


Je t'invite à regarder la vidéo de Christophe André, célèbre psychiatre, auteur, expert en méditation, qui nous parle du journal intime et de ses nombreux bienfaits. Elle dure à peine 4 minutes.


Sinon, je partage ici une liste (non exhaustive) de ce que cela peut t'apporter :


- Cela permet de faire une pause dans la journée ⏸️


Cela permet de se poser un quart d'heure dans la journée, chose peu habituelle dans notre quotidien je pense. Cela permet de se recentrer un peu sur soi, sur ses émotions, et ça fait du bien quand on est très actif la journée, qu'on travaille, qu'on doit s'occuper des enfants par exemple, qu'on a à la base peu de temps pour soi, pour se retrouver avec soi.


- Cela permet de se déconnecter des écrans, de se reconnecter à ses émotions et de mieux les accueillir 📵


Les écrans sont géniaux mais ils nous empêchent souvent d'être connecté au réel et notamment à nos émotions, alors que nos émotions, qu'elles soient positives ou non ont des choses à nous dire. Si on est toujours sur les écrans, c'est compliqué d'être vraiment à l'écoute de ce que l'on ressent.


Quand on ne va pas bien et qu'on regarde un film par exemple, on se sent bien devant le film parce qu'on est plus vraiment relié à nos émotions. Mais lorsque le film se termine, on se sent de nouveau mal parce que l'on n'a pas pris le temps d'accueillir nos émotions, de les écouter pour mieux savoir quoi faire après.


- Cela permet de prendre du recul sur ce que l'on vit et de mieux comprendre ce que l'on vit 👁️


C'est selon moi la principale force de l'écriture : apprendre à devenir un peu plus observateur. Observer tes pensées, observer ce que tu vis pour avoir plus de recul. Comprendre ce que tu ressens et ce que tu vis pour agir par la suite.


Comme je le disais, lorsqu'on est trop dans nos pensées, on ne parvient pas à avoir le recul nécessaire pour observer ce que l'on vit. Ce qui fait que l'on peut rester bloqué dans nos pensées et avoir le sentiment de ne pas réussir à passer à l'action et avancer. Car nos pensées se répètent, les scénarios que l'on se crée se répète et on finit par tourner en rond.


- Cela améliore l'équilibre émotionnel


Je n'invente rien. C'est Christophe André qui le dit, lol.


Trouver l'équilibre émotionnel pour moi c'est être dans un état où l'on n'est pas complètement submergé par ses émotions. On parvient à les gérer. On ressent des émotions positives et négatives, ce qui est normal mais on arrive à les accueillir sans être complètement dépassé. C'est important dans la relation qu'on a avec soi. Ça permet de se sentir bien. Et c'est important pour nos relations avec les autres, dans sa vie de couple, dans ses relations familiales, amicales, au travail.


- Et puis un des autres avantages de l'écriture c'est que ça ne coûte quasi rien (hormis quelques euros pour l'achat d'un joli carnet).

Pour terminer sur l'écriture


Je trouve cette pratique géniale. C'est vrai que j'aime beaucoup écrire ce qui rend les choses peut-être plus facile pour moi. Mais ce qu'il faut retenir c'est que tu n'as pas besoin de savoir très bien écrire pour tenir un journal.


Il y a tant d'avantages à écrire que je pense qu'on devrait tous prendre du temps dans notre journée pour écrire. Alors, si tu ne le fais pas déjà, est-ce une pratique qui te tente ? 😊


Inscris-toi à ma newsletter du Vendredi :

- Je partage mon quotidien et ce qui booste mon niveau de bonheur au quotidien.

- Je t'envoie les nouveautés sur le blog et dans le podcast , pour que tu ne rates rien. 

© 2020 Anna Grondin