• annagrondin

Maman à la maison fatiguée: 10 habitudes pour ne plus s'épuiser


Quand on est maman au foyer, en congé parental ou maman à la maison quasiment à temps plein, cela demande beaucoup d'énergie. Voici 10 habitudes pour ne pas finir complètement épuisée en fin de journée.



1. Respecter ton rythme biologique


La chronobiologie (découverte dans ce livre de Cécile Neuville) est l'étude de nos rythmes biologiques. Elle permet de savoir à quelle heure se coucher, quel type de repas prendre en fonction du moment de la journée, quelle est l'heure idéale pour faire du sport et réaliser nos différentes tâches quotidiennes. Cela permet au maximum de limiter les coups de barre, qui sont très fréquents en fin de matinée ou après le déjeuner. Evidemment, cela n'empêche pas de passer des nuits difficiles, ou de manquer de sommeil mais cela la chronobiologie permet vraiment de mettre en place des habitudes qui respectent notre rythme interne. N'hésites pas à te renseigner pour mieux te connaître et limiter les gros coups de barre dans la journée.


2. Prendre du temps pour toi (la base)


Dès que tu es seule ou que tu as la possibilité de t'isoler, profites pour recharger tes batteries soit en allant faire une marche, en faisant une micro-sieste de 20-30 minutes, en lisant un livre inspirant, ou simplement en appréciant une boisson chaude par exemple.


3. Organise-toi et définis tes priorités pour la journée


Quand on est maman, il y a beaucoup de tâches à faire en plus de s'occuper de ses enfants (lessives, courses, ménage, cuisine...) et sans un minimum d'organisation, on finit rapidement par être débordée. Tu peux par exemple te créer un planning pour toutes les tâches liées à la vie du foyer. Exemples :

- le lundi matin, je fais mes courses.

- chaque matin dès le réveil, je prends un quart d'heure pour ranger tout ce qui traîne à la maison

- tous les après-midis, soit je fais une lessive, soit je plie le linge & je prépare systématiquement les vêtements de ma fille pour le lendemain

- le jeudi, je repasse.


Si tu vois que ta to-do list du jour est trop longue, n'hésites pas à choisir 1 à 3 choses que tu souhaites absolument réaliser dans la journée, et mets le reste de côté. C'est dur mais souviens-toi qu'une journée ne dure que 24h.


4. Mettre du fun dans tes journées de maman à la maison et te concentrer sur le positif


Etre maman à la maison, qu'on l'ait choisi ou non est parfois difficile ! Pour rendre tes journées plus agréables, pourquoi ne pas les démarrer en mettant la musique à fond et en se rappelant toutes les choses pour lesquelles on est reconnaissante ?


5. Apprendre à lâcher prise sur les imprévus


Quand on est maman, on doit aussi faire face à toutes sortes d'imprévus. C'est quelque chose qui n'est pas évident à gérer, je trouve. Même si c'est dur, on ne peut pas tout contrôler. Donc au lieu de résister à ce qui se passe, il faut apprendre à accepter ce qui vient. Et le fait d'être organisée et d'anticiper les choses permet de mieux faire face aux imprévus et de mieux les accepter.


6. Limiter les écrans pour accorder du temps de qualité à la famille


Une des choses qui, dans notre société actuelle nous coupent le plus du moment présent, ce sont les écrans, en particulier internet et les réseaux sociaux ! Cela empêche de passer des moments de qualité avec les autres. Forcément, trop de temps passé sur le téléphone = moins d'attention portée aux autres. Par conséquent, laisser les écrans de côté quelques temps dans la journée est une bonne solution. Cela permet, en plus de passer des moments de qualité avec les autres et de se reposer, car les écrans, ça fatigue mine de rien !


7. Demander de l'aide


En tant que femme, et en particulier en tant que maman, on connaît toute la charge mentale ! Parfois, nous nous mettons une pression énorme pour réussir à tout faire seule. Nous n'osons peut-être pas toujours exprimer nos besoins et demander de l'aide. Au lieu de dire clairement "j'ai besoin d'aide pour faire à manger" ou "peux-tu t'occuper des enfants ?", nous nous mettons en colère. Par conséquent, mon conseil est de ne pas hésiter à solliciter l'aide des autres si ce n'est pas automatique chez eux : le conjoint, les enfants, les proches. Parfois il suffit juste de demander. Ma fille aime aider à mettre la table ou à la nettoyer par exemple. C'est tout bête mais c'est déjà beaucoup.


Mon autre conseil est aussi de ne pas hésiter à demander des conseils ou se faire accompagner par un professionnel. Des fois, nos difficultés se résolvent beaucoup plus rapidement en demandant un coup de mains.


8. Avoir d'autres centres d'intérêts


Comme mon blog, la psychologie positive, le coaching, la musique ou encore la marche ! Même si la famille reste une priorité, avoir d'autres occupations permet de s'épanouir, de penser à autre chose que la vie de famille, et de se sentir utile autrement.


9. Faire preuve de patience et de compréhension face aux émotions négatives des enfants (ou des autres)


Devoir faire face aux crises, colères, pleurs des enfants n'est pas évident ! Cela demande beaucoup d'énergie surtout quand cela se répète plusieurs fois dans la journée (coucou terrible two !). Dans ces moments-là, je pense qu'il est nécessaire de se rappeler que nous avons en face de nous des enfants qui apprennent à gérer leurs émotions. Cela peut aider à être un parent plus patient et plus compréhensif.

De la même façon, lorsqu'on doit faire face aux émotions négatives de nos proches, il faut réussir à se protéger afin de ne pas les absorber. L'empathie oui, mais dans une certaine mesure pour éviter de se transformer en éponge émotionnelle (dur dur !). Car cela épuise réellement !


10. Accepter de ne pas être Wonder Woman


C'est sans doute la chose la plus difficile à faire quand on est maman, et en particulier maman à la maison/au foyer : accepter le fait qu'on ne puisse pas tout faire ! Il peut être intéressant à ce moment-là de se questionner sur notre propre vision de la maman idéale et d'en faire le deuil en quelque sorte. Certes, il est normal d'avoir envie de s'améliorer et de vouloir être une bonne maman pour ses enfants. En revanche, on ne peut pas être la maman parfaite. On fait toutes de notre mieux. Alors au lieu de tout faire pour viser la perfection, il vaut mieux se donner des objectifs à notre portée et laisser tomber ce qui n'est pas vraiment important pour nous. Pourquoi ne pas se comparer à une version antérieure de nous-même et voir nos réussites plutôt qu'aux autres mamans par exemple ? Cela nous permettrait d'avoir des objectifs plus atteignables...


A noter que ces 10 points sont des habitudes qui m'aident réellement mais que parfois, pour X raisons, je peux avoir du mal à m'y tenir. Cela arrive ! Encore une fois, le lâcher prise permet de se sentir mieux et d'accepter nos faiblesses...

44 vues