• annagrondin

Fatiguée de devoir tout gérer à la maison : les solutions pour se libérer de la charge mentale

Ecouter la version audio (Podcast)


Aujourd’hui, j’ai envie d’aborder un sujet qui fait débat dans notre société actuelle, celui de la charge mentale des femmes. La charge mentale, c'est quoi ? La charge mentale est un principe de sociologie introduit par la sociologue française Monique Haicault en 1984. Dans son article dans lequel elle parle de charge mentale des femmes, elle met en avant le fait qu'une femme en couple et qui travaille est tout le temps en train de penser aux tâches ménagères et à la gestion du foyer.


L'esprit des femmes n'est pas libre parce qu'elles sont constamment en train de penser aux tâches qui doivent être réalisées : aller faire les courses, s'occuper des enfants, appeler la banque, prendre les rdv médicaux pour les enfants, etc... Et cette charge mentale est liée à la fois au fait de devoir accomplir ses tâches et au fait d'y penser à chaque fois.


Est-ce que les hommes sont touchés ?


Les hommes peuvent aussi être touchés mais dans une moindre mesure. On parle plus souvent de charge mentale des femmes parce que ce sont surtout elles qui sont affectées, sans doute parce qu'elles y sont plus sensibles que les hommes. Elles en ressentent plus les effets.


Qu'en disent les spécialistes ?


Voici ce que mes recherches m'ont permis de découvrir. La charge mentale peut toucher les hommes et les femmes mais chaque personne a un niveau de tolérance différent face à cette charge. Les femmes ont un besoin de perfection plus important concernant la tenue du foyer ce qui expliquerait pourquoi elles ressentent une charge mentale plus importante. Les hommes n'ont pas le même sens des priorités que nous et la même perception ce qui fait qu'ils ont tendance à gérer une situation avec beaucoup moins de stress que nous.

Je lisais aussi l'avis d'un psychologue qui disait que dans un couple avec enfant, on peut observer que la charge mentale est plus forte chez le conjoint qui gagne le moins. Celui qui gagne le moins aura tendance à en faire plus que l'autre dans la tenue du foyer.


Il existe aussi une approche plus féministe qui consiste à dire que l'homme attendrait de sa femme qu'elle lui dise quoi faire à la maison. Il la verrait comme la responsable des tâches liées à la vie du foyer ce qui fait qu'il la laisse gérer les choses et lui dire ce qu'il y a à faire.


Mon avis sur la question :


Je pense que la charge mentale affecte les gens différemment et à différents niveaux. Cela dépend des personnes et des couples. Il y a des femmes qui la supportent mieux et d'autre pour qui c'est difficile. Il y a des hommes qui peuvent être touchés aussi. Il faut dire qu'on entend tout de même plus souvent les femmes parler de charge mentale, sans doute pour les raisons évoquées plus haut. En effet, elles peuvent y être plus sensibles, elles ont besoin que les choses soient bien faites, et beaucoup d'hommes ont tendance à compter sur elles pour la gestion du foyer.


Heureusement les mentalités évoluent. On n'est pas encore arrivés à une égalité femme homme dans la gestion du foyer (comme dans la société). Je pense que la charge mentale est aussi beaucoup liée aux mentalités. Car dans l'inconscient collectif, on pense que c'est la femme qui est responsable de la gestion du foyer. Heureusement les choses commencent à bouger. Je pense qu'il faut continuer d'en parler et surtout se dire qu'on peut apprendre à s'en libérer petit à petit qu'on soit une femme ou un homme, même si cela peut être très difficile dans certaines situations.


Quelles solutions existent pour la prévenir ou commencer à s'en libérer ?


1. Exprimer ce qu'on ressent

Je pense qu'il faut oser exprimer ce qu'on ressent. Sachant que c'est bien connu, on a pas le même langage entre hommes et femmes. On ne se comprend pas toujours. Ça me fait d'ailleurs penser au livre de John Gray "Les hommes viennent de mars, les femmes viennent de Vénus". C'est un livre qui aide beaucoup à comprendre comment on réfléchit quand on est une femme et comment on réfléchit quand on est un homme. Et comment on peut réussir à mieux communiquer.


Je pense que dans une situation où on sent que l'autre nous laisse un peu tout gérer, au lieu de lui reprocher ça, on peut exprimer ce qu'on ressent. Au lieu de dire "tu ne fais jamais rien à la maison", "tu ne m'aides pas", "tu me laisses toujours tout faire" et donc de faire un reproche, on peut modifier son discours et exprimer ce qu'on ressent en disant "aujourd'hui je me suis sentie épuisée du fait d'avoir eu à faire le ménage et m'occuper des enfants". "Aujourd'hui je ne me suis pas sentie bien parce que je n'ai pas pris de temps pour moi". On n'incrimine pas l'autre, on ne lui balance pas une série de reproches mais on dit comment on s'est sentie. L'autre se sentira moins agressé et se braquera moins. 2. Laisser de la place à l'autre Je lisais un article intéressant sur le sujet qui disait qu’en fait, pour limiter notre charge mentale, c'est aussi à nous en tant que femmes de laisser plus de place aux hommes, c'est à dire d’arrêter de leur dire quoi faire à chaque fois mais de leur laisser prendre leur place dans les tâches du quotidien. Cela implique de lâcher prise et laisser l’autre faire, même si ce n'est pas simple. Evidemment on risque de se confronter au fait que ce ne soit pas fait ou que ce soit pas fait comme on voudrait. Mais je pense qu'il faut essayer. On a beaucoup à apprendre là-dessus.


Lâcher-prise c'est aussi arrêter de vouloir tout faire, réduire notre to-do-list en revoyant nos priorités. C'est aussi dans ce but que j'ai lancé mon programme en ligne pour les mamans.


On peut aussi profiter du fait que chacun ait des tâches préférées entre guillemets. Par exemple toi si tu détestes faire le repassage, peut-être que monsieur préfère ? Et au contraire, si tu aimes faire la cuisine mais que monsieur n'aime pas, les choses s'équilibrent. Chacun son truc. Ce qui n'empêche pas d'échanger un peu les rôles de temps en temps. Mais au moins le fait de savoir que le repassage c'est Monsieur qui gère habituellement permet de se libérer de ce poids là.


Enfin, il faut se rappeler que dans la tenue de foyer, on doit rechercher une égalité parce que chacun a sa part du travail à faire. L'homme n'est pas là pour AIDER ou SOUTENIR mais pour participer de la même manière que la femme à la gestion du foyer. 3. Penser un peu plus à soi Une personne qui prend soin d'elle, c'est une personne qui se sent bien, qui est plus heureuse et qui donc dégage quelque chose de positif. Au contraire, une personne qui a du mal à prendre soin d'elle et de son bien-être mental se sent peut-être moins bien, moins épanouie et cela se ressent autour d'elle. Rien que pour cette raison c'est important aussi de temps en temps de se dire "aller hop, je pense un peu à moi, je laisse monsieur gérer à la maison. J'accepte de penser à moi et je lâche prise pour pouvoir prendre ce temps pour moi.".

Voilà mes pistes de réflexion et de solutions au sujet de la charge mentale. Je trouve cela très intéressant et très important d'en parler. Et je sais que cela fait encore beaucoup débat. C'est pour cela qu'il faut continuer d'en parler largement, communiquer dans le couple, ne pas laisser les choses s'accumuler et savoir la prévenir. Je terminerai en disant qu'étant qu'il y a différents niveaux de tolérance à cette charge, si on ne parvient pas à trouver le soutien nécessaire au sein de son couple ou de sa famille, on peut aussi songer à se faire aider par un professionnel.



Inscris-toi à ma newsletter du Vendredi :

- Je partage mon quotidien et ce qui booste mon niveau de bonheur au quotidien.

- Je t'envoie les nouveautés sur le blog et dans le podcast , pour que tu ne rates rien. 

© 2020 Anna Grondin